Tanger, l’Internationale

Au pied de la fameuse Grotte d’Hercule, là où s’effectue le mélange des eaux de l’Atlantique et de la Méditerranée, à la porte du Détroit de Gibraltar, cette splendide baie naturelle a été depuis plus de 2500 ans convoitée, conquise, puis reconquise.

 

 

Tombeaux phéniciens

Les Phéniciens sont les premiers à s’y établir dès 500 avant J.-C. Leur comptoirs à Liksus (Larache), Tingis (Tanger) puis Tamuda (Tétouan) permettent les échanges avec l’intérieur du pays et sont des relais sur la route de l’or.

Rome succède bientôt à Carthage. Tanger (Tingis), devient alors capitale de la Maurétanie Tingitane, province romaine des plus prospères.

A l’aube du VIIe siècle, les Arabes franchissent l’isthme de Suez et atteignent rapidement le Maghreb-Extrême. Après de nombreuses tentatives d’envahissement, ils parviennent à leur fin en s’intégrant progressivement et harmonieusement à la population berbère locale.

Promenade du port

Mais ces derniers ne sont pas les seuls à convoiter la perle du Détroit : des Espagnols, la ville passe aux maitres du Maroc, avant qu’elle n’échoit aux mains des Portugais au XVe siècle puis aux Anglais au XVIIe siècle.

A la fin du XIXe siècle, elle devient capitale diplomatique du Maroc où 10 à 15 nations sont alors représentées. A cette époque, Tanger est l’une des rares villes en Afrique à être pourvue en électricité puis téléphone.

On y trouve les premiers cinémas, des théâtres, casinos, dancings…

Grand Socco

Le traité de protectorat signé avec la France le 30 mars 1912 confère à celle-ci la majeure partie du pays. A l’Espagne fut confiée, le 27 novembre 1912, la zone d’influence du Nord (Rif). Cependant, Tanger se détachant du pays, phénomène unique dans l’histoire du droit mondial, devient la Zone Internationale de Tanger, placée sous le régime de la neutralité permanente, jusqu’en 1960, quatre ans après l’indépendance du Maroc.

Paradis fiscal, la Zone ou plutôt l’Interzone comme elle était appelée, constituait une entité autonome internationale dégagée de toute attache fiscale externe… Aucune restriction au droit d’y faire entrer de l’or, sans payer ni douane ni impôt.

On comptait plusieurs bureaux de poste de nationalités différentes ainsi que plusieurs devises. Quantité de banques de tout horizon s’installèrent sur place faisant fortune en spéculant sur les taux de changes.

Kasbah

Jouant de ses charmes cosmopolites, Tanger ensorcela des générations d’artistes et d’écrivains. Aujourd’hui chaque visiteur demeure encore un pèlerin en puissance venu rendre hommage à des lieux de légende: Le café Hafa où Paul Bowles aimait tant à rêver; la Villa Muniria où séjournèrent les fameux Beatniks: Kerouac, Burroughs et Ginsberg; El Minzah qui vit passer Jean Genet et les Rolling Stones; la Villa de France où Delacroix et Matisse séjournèrent; la Pension Fuentes qui accueillit Camille Saint-Saëns; le Dean’s Bar auquel Francis Bacon ou encore Ian Fleming faisaient honneur à son champagne… D’autres encore succombèrent à son mystère: Pierre Loti, Maurice Ravel, Paul Morand, Antonio Gaudi, Samuel Beckett, …

La jet-set internationale a gardé d’étroites attaches à Tanger et possèdent de luxueuses demeures dans la Kasbah, Mershan ou la Vieille Montagne.

en savoir plus…

ML Tours Partenaire

  • Rif Planete: Facebook / Twitter

  • Témoignages de clients

    Découvrez ce que nos clients ont à dire au sujet du Rif Planète

    Cliquez ici..

  • Tags populaires